NOHËLLEF LUX

691 523 763

Chronologie du virus:

 

Le coronavirus Covid-19 a apparu pour la première fois en novembre 2019 à Wuhan en Chine. Le virus s'est propagé d'abord comme épidémie, ensuite comme pandémie dans le monde entier.

 

Au Luxembourg Covid-19 a été détecté fin

 

En mi mars le gouvernement luxembourgeois a décidé de suspendre toutes les activités scolaires. Cette précaution extraordinaire a été prise pour retarder la propagation du coronavirus dans la population générale. En conséquence à peu près 150.000 enfants, jeunes et apprenants adultes ainsi que 20.000 professionnels de l'éducation étaient obligés à rester à la maison. Dans la suite les élèves étaient encadrés par un enseignement à distance.

 

En mai les écoles fondamentales et les lycées ont repris les cours en divisant les classes en deux groupes.

 

Fin juin les cours en présentiel ont été appliqués de nouveau.

 

Pour la rentrée scolaire en septembre, les élèves ainsi que les enseignants étaient invités à se faire tester. Les lycéens des classes supérieures étaient autorisés à fréquenter des cours en alternance.  Les autres élèves fréquentaient l'enseignement en présentiel. Le port du masque était soit obligatoire, soit recommandé.

 

Fin décembre, les Luxembourgeois ont obtenu leur première vaccination contre le coronavirus.

 

Début janvier 2021 tous les écoliers étaient obligés à faire du homeschooling pendant une semaine.

 

Le même scénario s'est passé avant le congé de Carnaval.

 

Après lesdites vacances les mesures sanitaires étaient renforcées: port de masque obligatoire et enseignement alternant.

 

Large scale testing pour les élèves et les enseignants pendant les vacances de Pâques.

 

Autotests rapides pour les élèves et le personnel enseignant du 19 avril au 15 juillet 2021. 

 

Après le congé de la Pentecôte, les lycéens des classes supérieures fréquentaient de nouveau leurs cours en présentiel.

 

A la fin du mois de juin, les premières invitations pour se faire vacciner contre le coronavirus ont été envoyées aux adolescents âgés entre 12 et 17 ans.

 

En août ont débuté les vaccinations dans les cabinets médicaux. De plus la Direction de la santé a proposé des vaccinations sans rendez-vous au hall Victor Hugo au Limpertsberg et a organisé des actions de vaccination spontanées dans le cadre du "Impf-Bus on tour".

 

Lors de la rentrée scolaire, le 15 septembre, 90% des enseignants étaient complètement vaccinés et 55% des élèves de 12-18 ans. Le port du masque n'était plus obligatoire, lorsque l'élève est assis à son banc dans la salle de classe. L'obligation du masque a demeuré lors des déplacements dans le bâtiment et les transports. Dès l’apparition d’un cas dans la classe, le masque était obligatoire, jusqu’au test des élèves, six jours plus tard. Les autotests ont continué deux fois par semaine. Les tests se sont faits deux fois à l’école au fondamental, une fois à la maison et une fois à l’école au lycée.

Service gratuit facile et accessible à tous

Créer un blog gratuit
Créer un site professionnel avec